Couleuvre vipérine dans l'orne

Ici, on pourra parler de tous ce qui est relatif aux serpents de France.

Couleuvre vipérine dans l'orne

Messagepar Goyave » 12 Aoû 2018, 21:47

Bonjour
Je voudrais signaler la présence d'une couleuvre vipérine dans le sud de l'orne (prés de Flers)
D'habitude je ne vois qu'Esculape mais la il s'agit bien d'une couleuvre vipérine
Gris vert assez clair
tête plutôt forme de losange
grosse proéminence derrière le tête
queue qui se rétrécie brutalement
langue plus grosse que celle d'esculape
position en forme de s
donc grosse ressemblance avec une vipère si se n'est la couleur (par chez moi elles sont plutôt brun rouge) la longueur entre 89 et 90 cm et l’œil bien rond
je pense qu’elle est arrivée chez moi du fait qu'un voisin est entrain de refaire un étang à env. 200 m.
j'ai voulu faire une macro de la tête de la bestiole mais j'ai loupé les photos! et je pense que j'ai vraiment peu de chance de la revoir
Goyave
 
Messages: 4
Inscription: 11 Aoû 2018, 19:25
Localisation: Orne Maison à colombage bocage

Re: Couleuvre vipérine dans l'orne

Messagepar boomslang » 12 Aoû 2018, 23:06

La taille parait un peu limite pour une vipérine, c'est proche des records ; la couleur gris vert, ça ressemble plus à une couleuvre à collier helvétique ; en plus dans un département où l'espèce est inconnue : ça commence à faire beaucoup... :?
On prend même les photos ratées. :wink:
Boomslang
Avatar de l’utilisateur
boomslang
Modérateur
 
Messages: 2320
Inscription: 11 Mar 2008, 17:54
Localisation: Lot-et-Garonne

Re: Couleuvre vipérine dans l'orne

Messagepar Goyave » 14 Aoû 2018, 10:42

Bonjour

Pour commencer merci pour cette réponse
Pour les photos j'ai réagi en photographe (Honteux d'avoir loupé ses photos) et pas en biologiste
désolé je suis même furieux!

par contre je suis aller voir à quoi ressembler une couleuvre helvétique (je ne connaissais pas)
il semblerait que ce soit une variante de la couleuvre à collier
ma bestiole ne correspond pas du tout
au début j'ai vraiment cru avoir à faire à une vipère (Et je comprend qu'elle soit souvent confondue):
Tête très marqué distinct du corps(grosse protubérances derrière les mâchoires)
Décrochement brutal de la queue à environ 10 ou 15 cm du bout
Position en forme de S (Genre près à frapper mais ne ce déploie pas ce serpent semble très apathique) position que je n'ai pas vu ni chez esculape ni chez la couleuvre à collier
impossible à confondre avec ces 2 couleuvres

( C'est vrais qu'en tant que néophyte je patauge beaucoup :
Il y a quelques année je prenais les juvéniles d'esculape pour des juvéniles de couleuvres à collier
par contre il y 15 jour j'ai trouvé devant ma porte ce que j'ai d'abord pris pour une jeune esculape mais en la mesurant à 50 cm j'ai compris que c'était une couleuvre à collier, rare sur mon terrain, esculape à cette taille ayant déjà sa livrée d'adulte.... d'ou l'utilité de mesurer avant de relâcher.)

pour défendre mon idée de couleuvre vipérine hormis la forme:
-je vois qu'elle peut faire jusqu’à 1 m (ça laisse quelques années à la mienne pour encore grandir) (Pour information j'ai déjà mesuré sur mon terrain esculape à 185-190 c'est aussi proche des records)
-Quand à l'aire de répartition ce n'est pas impossible vu qu'elle s’étend jusqu’à la Mayenne et que je ne suis qu'a 20 km et le biotope est identique
-De plus je suis juste à la limite de la ligne de partage des eaux (800 m)
les eaux dans cette petite partie de l'Orne coule vers le sud donc pour un serpent très aquatique il n'est pas impossible que l’espèce soit remontée jusque l'à (de plus l'étang dont je parlais est en connexion avec les rivières et que la rivière l'alimentant passe à 80 m de mon terrain)
-Cela fait aussi 7 ans que nous n'avons pas eu d'hiver rigoureux.

Donc pour l'instant je reste sur mon idée

Il serait intéressant que des herpétologues chevronnés aillent voir dans ce coin pour vérifier leur présence ou non.

Pour ma part je vais surveiller et essayer de la retrouver et de ne pas louper les photos.
Goyave
 
Messages: 4
Inscription: 11 Aoû 2018, 19:25
Localisation: Orne Maison à colombage bocage

Re: Couleuvre vipérine dans l'orne

Messagepar boomslang » 14 Aoû 2018, 13:54

Beaucoup de choses à dire...

Couleuvre helvétique, c'est en fait le nouveau nom commun des couleuvres à collier presque partout en France.

Vous ne nous avez rien dit de l'ornementation ? Dessins, taches etc... ?

La posture de défense que vous décrivez correspond aussi très exactement à celle de la couleuvre helvétique... :? C'est même elle qui fait le mieux tout ce que vous décrivez !
Qu'a-t-elle fait ensuite : se gonfler exagérément, souffler fortement ?
Le fait que vous n'ayez encore jamais vu ces comportements chez cette espèce n'est manifestement dû qu'à un manque d'expérience ou des déterminations erronées, vous nous faites d'ailleurs part de méprises classiques de débutants. L'Esculape aussi se met en S à l'occasion... :roll:

L'exagération de la longueur est aussi typique des débutants : les vipérines d'1 m de long sont extrêmement rares, tout comme les Esculape d'1,90 m ; d'ailleurs comment les mesurez vous aussi précisément ? Les mesures indirectes, à vu de nez, ne sont jamais fiables et toujours exagérées, même pour les spécialistes chevronnés. :wink:

Concernant la répartition, oui, il n'est pas impossible que l'espèce soit remontée jusque là, ou même qu'un individu y ait été transporté ponctuellement. Les rigueurs hivernales n'influencent que très peu la répartition des reptiles en zone tempérée, car ils ne les affrontent pas directement puisqu'ils sont profondément enfouis à cette période de l'année. C'est à l'opposé plutôt les chaleurs estivales qui sont prépondérantes, pour la thermorégulation et l'incubation des œufs. Un "biotope identique" (vous êtes écologue ? :wink: ) n'implique nullement un climat suffisamment chaud en moyenne pour que l'espèce boucle son cycle correctement. La preuve ? L'espèce est totalement absente de Bretagne, pourtant particulièrement douce en hiver... mais aussi en été ! :wink:

Ensuite, l'espèce n'est pour l'heure même pas connue de la commune de Mayenne, et les données juste au sud y sont encore fort rares, ce qui commence manifestement à faire vraiment loin de chez vous. :?

Conclusion : vous comprendrez qu'on ne puisse pas vous suivre sans preuve photographique, qu'on attend avec impatience. :D
Essayez de voir avec les associations naturalistes locales (Association Mayenne Nature Environnement, CPIE)...
Boomslang
Avatar de l’utilisateur
boomslang
Modérateur
 
Messages: 2320
Inscription: 11 Mar 2008, 17:54
Localisation: Lot-et-Garonne


Retourner vers Les serpents de France...

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron